La tendance du recrutement Boomerang !

« Je sens des boums et des bang
Agiter mon cœur blessé
L’amour comme un boomerang
Me revient … »

Alors non, nous n’allons pas vous parler d’amour dans ce billet comme le faisait si bien Serge Gainsbourg mais de recrutement. Le recrutement boomerang est l’une des grandes tendances des ressources humaines ces derniers mois et il tend à se développer.

Qu’est-ce-que le recrutement Boomerang ?

Terme américain, il explicite parfaitement bien le concept qui consiste à ré-embaucher un collaborateur qui a déjà travaillé dans l’entreprise. Très courant dans les pays anglo-saxons, ce mouvement arrive en force en France et colle bien à notre époque actuelle où les carrières se font sur plusieurs entreprises et non plus au sein d’une seule et même structure.
Aujourd’hui, les salariés sont souvent tentés de quitter au bout de quelques années leurs entreprises et ils n’ont pas torts : c’est souvent lors des changements d’entreprises que les salaires augmentent, que les missions s’enrichissent et que surgissent des perspectives d’évolution intéressantes. La diversité des expériences est une formidable école et les entreprises ont revus leurs jugements sur ces profils zappeurs : alors qu’il y a quelques années encore, on craignait une certaine instabilité, on reconnaît aujourd’hui à ces profils une curiosité et une capacité d’adaptation particulièrement appréciées dans tous les milieux professionnels.
Il n’est donc plus mal vu de vouloir tenter l’aventure ailleurs et les départs d’entreprise se font généralement dans une bonne entente mutuelle entre salarié et direction.
C’est d’ailleurs à cette condition que ré-embaucher un ancien salarié sera possible. Le départ devra s’être déroulé avec compréhension et sans reproche personnel de part et d’autre.
L’une des règles de base que l’on apprend aux jeunes salariés est de toujours quitter une entreprise proprement, en gardant de bonnes relations avec ses responsables hiérarchiques. Plus que jamais cette règle est indispensable, mais elle s’applique également à la direction : laissez partir vos salariés sans rancœur.

Les intérêts du recrutement Boomerang

Le recrutement boomerang se retrouve le plus souvent dans les cas de pénurie de talents et de difficultés à recruter des profils rares. Mais les intérêts de cette pratique sont tels qu’il convient pour les directions de rester ouvertes à toutes possibilités.
En effet, les entreprises qui recrutent un ancien salarié gagnent un temps précieux : sourcing, analyse du profil, intégration, formation … toutes ces étapes essentielles lors du recrutement et de l’arrivée d’un nouveau profil au sein de l’entreprise, coûteuses en temps et qui ne rapportent pas, n’ont pas à s’appliquer lors du retour d’un ancien collaborateur, qui sera très vite opérationnel.
De plus, les sortants, en allant voir ailleurs si l’herbe était plus verte, auront souvent acquis de nouvelles compétences et reviendront donc plus riches de nouvelles expériences.
Du côté des salariés, il n’y a aucune honte à avoir à revenir dans une ancienne entreprise, du moment que les raisons du départ ont été balayées ou du moins acceptées : mauvaise entente avec un membre de l’équipe de direction, désaccord avec la stratégie de l’entreprise, départ pour cause d’un manque de perspectives d’évolution … les entreprises se transforment également très vite et le temps emporte bien souvent les raisons des désaccords.

Un peu comme en amour, l’important pour le collaborateur et sa direction est de regarder ensemble dans la même direction, peu importe le passé non ?