Business Developer

Le terme de commercial n’a plus la côte semble-t-il. Enfin, l’homme ou la femme qui se cache derrière cette profession a toujours de beaux jours devant il/elle mais le mot même de “commercial” s’efface petit-à-petit devant d’autres appellations. Parfois, le commercial est désigné sous l’appellation de Business Developer.
Quoi, vous n’avez jamais entendu parler du Business Developer, sorte de commercial ++++ qui aurait tous les talents ? Vu comme les entreprises s’arrachent ce nouveau professionnel, nous avons voulu mener notre enquête.
Le Business Developer, nouveau terme à la mode ou nouveau métier incontournable pour les entreprises ?

 

Le Business Developer : le super-héros de l’entreprise   

Nous avons fouillé ici et là, interrogé nos entreprises partenaires et voici tout d’abord les objectifs fixés aux Business Developer et quelques-unes de leurs missions communes.

Les objectifs du Business Developer     

Appelons-le par son petit surnom si vous le voulez-bien, cela vous facilitera la lecture.
Pour résumé, le BP est le garant du développement du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Facile, il suffit de signer toujours plus de contrats ! Que nenni ! Le BP voit plus loin que ça …

  • il est chargé de détecter des nouvelles opportunités économiques pour l’entreprise.
  • il est chargé d’attirer de nouveaux consommateurs. Comment ? En réfléchissant à l’avenir. Quels seront les besoins futurs des clients, leurs envies ?
  • la stratégie marketing constitue une grande part de ses fonctions. Il ne suffit pas d’identifier les besoins mais aussi de déterminer les outils permettant de capter ce nouveau public.

Les missions du Business Developer     

Partant de ces objectifs, les missions du BP sont celles-ci :

  • poser les objectifs en accord avec la direction
  • créer un « business model » sur lequel appuyer ses actions
  • élaborer une stratégie commerciale et marketing
  • développer cette stratégie et superviser sa mise en œuvre

Le Business Developer est un couteau-suisse, presque  un entrepreneur interne, capable d’anticiper le marché, de proposer les outils du futur sans perdre de vue l’objectif immédiat de l’entreprise en terme de chiffre d’affaires.
Ainsi, ses compétences sont essentiellement commerciales et marketing. Bien entendu des qualités managériales, stratégiques, de gestion financière, d’anticipation des marchés sont requises.
Ces missions et compétences relèguent-elles le commercial au placard ?

Le Business Developer, un commercial comme un autre ?    

Si les entreprises attribuent au BP des missions de détections d’opportunités et de mises en place d’actions marketing, les commerciaux ces dernières années, poussés par la digitalisation des entreprises et des process de travail ont vu leur fiche de poste complètement bousculées et bon nombre d’entres eux ont déjà basculés sur des missions plus stratégiques, complexes et très diversifiées. S’agit-il alors de deux professions distinctes ? Selon les structures, on peut en douter et force est de reconnaître que les Business Developer d’aujourd’hui sont d’anciens commerciaux.

Chez BusinessPeople, il nous semble bien que le Business Developer, loin de remplacer le commercial est tout simplement son avenir.
Mettez du marketing dans vos quotidiens !