Skype...Même pas peur

Les nouvelles technologies se mettent au service des relations humaines et il n’est plus rare que Skype s’invite dans les processus de recrutement.
Si tout entretien professionnel se prépare avec soin, un face à face via ce dispositif numérique suppose une attention particulière, côté candidat et recruteur.
Voici quelques conseils qui relèvent du bon sens mais qu’il convient de rappeler.

N’oubliez jamais qu’un entretien par Skype est un rendez-vous professionnel !

Si nous souhaitions vous donner quelques conseils pour ne pas louper un entretien Skype, c’est que Lydia se souvient encore de certains candidats … disons, mal préparés. Comme cet entretien pourtant programmé et qui s’est déroulé alors que le candidat faisait son jogging, celui durant lequel la jeune femme pressentie pour le poste était allongée sur son lit ou encore ce dernier qui était dans le bus. Trois mauvaises configurations pour un entretien professionnel n’est-ce-pas ?

Même si le candidat se retrouve dans un cadre familier – chez lui – il ne faut jamais oublier le pourquoi du rendez-vous : décrocher un nouveau job !
Aussi, on laisse tomber le survêt informe mais confortable, la mèche de travers et la bouche pâteuse du saut du lit.
On se prépare comme si l’on se déplaçait en entreprise. La tenue professionnelle est de rigueur et on soigne sa communication non verbale (sourire, posture, gestuelle, regard …).

La préparation de ses outils

Comme on part en entretien avec un carnet et de quoi noter, il convient de préparer ses outils techniques avant l’entretien. Création d’un compte skype, d’un pseudo sérieux (là encore, on veille à rester professionnel et on banni les pseudos rigolos mais pas pro), test de l’image, de la lumière, du son et surtout du fond. Vous savez, celui que le recruteur verra mais pas le candidat ! On range le linge qui sèche, les chaussures qui trainent et les objets de déco d’un goût très personnel. Sobriété et efficacité !

Le portable à portée de main peut être un vrai piège alors le mode avion est recommandé et on garde à côté de soi son CV, un stylo et un carnet de note, sa liste de questions …On reste focus sur le recruteur.
Il faut absolument veiller à ce que l’entretien ne soit pas perturbé par des éléments extérieurs alors nous conseillons d’enfermer le chat dans la salle de bain, de prévenir maman de ne pas passer à ce moment là et de fermer les fenêtres si toutefois des marteaux-piqueurs étaient en fonction en bas de la rue.

Côté employeur, comment articuler un entretien skype dans son processus de recrutement ?

Si un entretien à distance fait gagner un temps précieux aux recruteurs (les questions et réponses sont souvent plus ciblées, plus directes), il serait malvenu de limiter le processus de recrutement à cette seule prise de contact et bien souvent, l’entretien par Skype n’est qu’une étape du process RH avant un face à face.
Les outils de discussion à distance permettent de qualifier un parcours et d’éviter un maximum le hors cible : même si le candidat en face de son écran n’est pas très à l’aise, il sera facile de détecter s’il est vraiment très éloigné du poste proposé ou si la technique l’a désarçonné.

Autre avantage de Skype : pouvoir toucher des candidats éloignés géographiquement. On le sait, sur certains postes, le recrutement est tendu et l’ouverture géographique est quasi-incontournable. Skype permet un gain de temps et d’argent très précieux.

Si l’entretien par Skype est une excellente option aussi bien pour les candidats que pour les professionnels RH, il convient de ne jamais oublier de placer l’humain avant la technique et les personnalités avant les cadres définis.